Bornes CEWE
Service client 7j/7**
09 80 09 00 97

CEWE Photo Award - Rencontre avec Simon Alvarez Foucher, gagnant du mois de janvier

Catégorie : Actualités
16/02/2021

Chaque mois, le jury du CEWE Photo Award met 3 photos de participants à l'honneur et ce mois-ci, un français fait partie de la sélection !
Il s'agit de Simon Alvarez Foucher, spécialisé dans la photographie de sport et de sport extrême. Sa photo tout en jeu de lumière mettant en scène une démonstration de basket acrobatique donnée sur le parvis de La Défense a séduit le Jury. Rencontre.




Comment avez-vous eu l’idée de cette photo ?

Je suis passionné par la photo de sport. Et particulièrement les sports urbains (Bikelife, skateboard, trottinettes, parkour, basket, etc…) et les sports extrêmes (ski freestyle et freeride, snowboard…). Je suis donc allé photographier un événement parisien mettant en avant la street culture, et où des représentations de basket acrobatique étaient données. C’est en arrivant sur place et après une reconnaissance des lieux, que j’ai réfléchi à mon cadrage. J’ai choisi de shooter au grand angle, au ras du sol, à contre-jour, et au flash (pour déboucher les ombres) les acrobaties des athlètes.

Qu’est-ce que cette photo signifie pour vous ?

Si on cherche une signification à cette photo, cela serait le dépassement de soi et la performance sportive.

 

Qu’est-ce que vous aimez particulièrement dans cette photo ?

J’aime beaucoup le regard des coéquipiers du basketteur qui semblent eux aussi impressionnés par la performance du saut.

 

Parlez-nous un peu du contexte dans lequel vous prenez la photo en quelques mots.

C’était une journée de grosse chaleur mi-septembre. Je me suis rendu dans l’après-midi à la Défense. J’ai attendu la dernière représentation de basket acrobatique pour faire des photos afin d’avoir une lumière douce. J’aime beaucoup shooter à contrejour. Pour faire des photos, j’ai réussi à accéder au terrain. J’ai commencé à photographier au moment où le soleil était assez bas pour pouvoir déclencher pile au moment où les basketteurs passait devant celui-ci.

 

Comment avez-vous commencé la photographie ?

J’ai commencé à photographier il y a une dizaine d’années. Je souhaitais réaliser des images de mes sorties en ski hors-piste. À l’époque, les performances photo des téléphones n’étaient pas celles d’aujourd’hui, un appareil était donc indispensable. J’y ai pris goût. Et je me suis donc naturellement spécialisé dans le sport, même si je ne suis pas fermé aux autres types de photographie ; j’ai donc appris par la suite à réaliser des photos de portrait et de studio. J’aime aussi également réaliser des photos de mouvements sociaux.


Qu’est-ce que la photographie signifie pour vous ?

En photographie, je suis un technicien si l’on peut dire. Je cherche avant tout à réaliser une « belle » photo. Cela commence à la prise de vue, puis à la retouche, et tant pis si celle-ci nous éloigne de la réalité de l’instant photographié. Après, si cela retranscrit également une émotion, une histoire, un moment fort, eh bien c’est du bonus.

 

Racontez-nous vos 5 plus beaux moments liés à la photographie.

J’ai plusieurs souvenirs de beaux moments liés à la photographie. Il y a le jour où j’ai eu mon premier client (une école de ski) pour réaliser des photos pour leur site internet, puis par la suite couvrir leurs compétions de ski. C’est une forme de reconnaissance quant à la qualité de mon travail.

Il y a le jour où j’ai remporté mon premier concours photo. C’était la première fois que je participais à un concours avec un jury composé de professionnels. Pour moi, c’était une sacrée performance, sachant que des milliers de photographies avaient été soumises, et que beaucoup étaient vraiment incroyables.

Autre souvenir qui restera longtemps gravé dans ma mémoire, c’est lors d’une ballade en montagne. Je suis tombé sur des cerfs en plein brame. Je ne fais jamais de photos animalières, car je n’ai pas les connaissances (des animaux) et la patience pour. Mais là j’ai su profiter de cet instant pour réaliser quelques clichés.

Début 2020, fouillant dans une armoire de mes parents, je suis tombé sur le Pentax Me Super et ses objectifs appartenant à ma mère. Un appareil sorti en 1979 avec lequel elle a photographié toute sa jeunesse et la mienne. Je me suis donc mis à la photographie argentique. Je prends du plaisir à tester régulièrement des nouvelles pellicules, on ne connaît jamais vraiment le résultat à l’avance, contrairement au numérique, où je sais quel look je donnerai à mes photos. J’aime aussi le moment de la découverte de mes photos, c’est toujours la surprise, découvrant parfois des photos réalisées des semaines plus tôt.

 

Quels conseils donneriez-vous à des débutants en photographie ?

Pour débuter la photographie, la première chose, c’est de se former pour sortir du mode tout automatique. Comment bien exposer ses photos et comment réussir son cadrage en fonction de ses sujets (portrait, paysage, sport, etc…). Pour cela internet et particulièrement YouTube vous seront d’une grande aide avec de nombreuses chaînes de tutoriels de qualité.

 

Merci à Simon Alvarez Foucher d'avoir répondu à nos questions.

Participez vous aussi au CEWE Photo Award pour peut-être faire partie des grands gagnants qui se partageront 250 000 € de dotations : www.cewephotoaward.com